Le neuro-training pour mieux vivre un deuil

Centre Eunoia Marseille_edited.jpg
RNI-Films-IMG-377E7E4A-39CA-4745-901B-F1D766EC25B0.jpg

Le deuil, la perte peut sembler insurmontable et/ou inacceptable pour certaines personnes.

Nous retrouvons ce terme de deuil concernant l’affliction liée à la perte d’un être cher ou relativement proche, mais il peut aussi évoquer la douleur liée à un changement, une séparation, un déménagement …

« Faire son deuil », signifie littéralement : se résigner à en être privé.


Durant une séance de Neuro-Training, le deuil peut être une priorité à travailler à différents stades :

-juste après la perte, lorsque l’émotion est encore très vive

-juste après la perte, lorsque les émotions semblent bloquées ou refoulées

-plusieurs semaines, mois ou années après la perte, lorsque l’émotion refait surface

-plusieurs mois ou années après la perte, lorsque l’on pense consciemment avoir fait son deuil, mais que la lampe est restée en veille. Cette dernière a pu déclencher un symptôme ou un état émotionnel vif dans un tout autre contexte que l’on pense être totalement indépendant de la perte. Dans ce dernier exemple, l’inconscient nous signale par un symptôme physique ou émotionnel qu’il est temps de faire le deuil.

-plusieurs années après la perte qui elle-même n’a pas été identifiée consciemment.


Durant la séance, le Neuro-Trainer, à l’aide du test musculaire, pourra identifier quelle « partie » de nous doit faire son deuil, l’enfant, l’adolescent.e, l’adulte mais aussi de qui, ou de quoi, doit-on faire son deuil.

-Le deuil d’une personne décédée.
-Le deuil d’un jumeau perdu durant la vie intra-utérine.
-Le deuil d’une personne dont on s’est séparé ou dont on a été séparé.
-Le deuil de la famille (un enfant passe par le deuil de sa famille d’origine quand ses parents se sont séparés).
-Le deuil de la vie active lorsque l’on prend sa retraite.
-Le deuil d’une vie rêvée, imaginée, de la jeunesse.
-Le deuil d’un célibat, d’un mariage ou d’un divorce.
-Le deuil d’une étape de la vie (naissance, accouchement, allaitement, œdipe…).
-Le deuil d’un objet (tétine, pouce, doudou…).
-Le deuil d’un événement (déménagement, changement d’école ou de travail, maladie…).
-Le deuil d’une première fois (premiers pas, premières règles, premier amour, premier rapport sexuel, premier échec, premier travail…).
- …

Le Neuro-Training peut vous aider à faire le deuil et à le dépasser.


NOS SOLUTIONS